top of page
Rechercher

Le Grammont, pays de loups...

Je suis montée au Grammont le 28 janvier (3 premières photos) et le 4 février 2024 (six dernières photos). Le 28 janvier, j'étais partie en reconnaissance en vue d'une prochaine sortie accompagnée. Le soleil cognait fort déjà sur le parking du Flon. J'ai attaqué la montée dans la forêt en manches courtes, raquettes attachées au sac... Ça sent le sud sur ce sentier, les falaises, les pins... À l'ombre autour du Lac Taney, il faut tout de même ajouter une couche, le lac est gelé, le chemin aussi, je mets les petits crampons pour attaquer le sentier qui mène au chalet des Crosses. À la sortie de la forêt, je vois que pas mal de coulées de neige coupent le chemin, et tout n'est pas encore tombé. Il reste des plaques plus haut qui pourraient bien glisser aussi avec cette chaleur. Je sens que le sommet ne sera pas pour aujourd'hui. Je continue tout de même encore en direction du Col des Crosses.


Deux randonneurs redescendent, je les interrogent:

-Vous renoncez au sommet, trop de risque d'avalanche?

-Non c'est pas ça, on vient de croiser quatre loups qui descendent depuis le col vers la vallée!!! Pas envie de traîner ici !!!

Je les regarde filer, incrédule, et fais une courte pause Rivella avant de continuer mon chemin en direction du col... j'aimerais bien les apercevoir, moi, ces loups !! Et je comprend mieux maintenant pourquoi ce troupeau de chamois dévalait la pente, dans tous les sens comme des fous sous la crête de l'Alamont, comme si ils étaient poursuivis par le diable en personne!


Finalement, la grosse coulée de neige que je rencontre pile au sud du sommet du Grammont, et surtout les restes de neige qui n'ont pas encore glissé, me convainquent de faire demi tour. Tant pis pour les loups, pas envie de finir ensevelie. J'ai beau avoir mon DVA, ma pelle et ma sonde, je suis toute seule... ça ne me sert pas à grand chose!


Le dimanche suivant j'y retourne, cette fois accompagnée de mon cher Yvan. Les avalanches sont bien descendues, plus rien à craindre, c'est "propre". La vue depuis le col des Crosses est magnifique: Les Muverans, Cervin, Combin, Dents du Midi, Mont Blanc... et depuis le sommet, une mer de brouillard qui recouvre le Léman. Pas vu de loups mais des belles traces, toutes dans la même direction. Ils ont leurs habitudes par ici... Grammont, pays de loups!





10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page